L’affaire des factures gonflées qui aurait commencé il y a trois mois, concerne une société qui gère près de 3 millions de clients du Grand Alger.

La Société des Eaux et de l’Assainissement d’Alger (Seaal) est dans le collimateur des enquêteurs de la Police algérienne. Selon nos informations, les services de sécurité de la wilaya d’Alger ont diligenté une enquête judiciaire sur des cas supposés de factures de consommation d’eau «gonflées» délibérément par l’entreprise «Seaal».

L’enquête a été déclenchée depuis près de deux mois suite à des informations parvenues aux services de sécurité faisant état de factures de consommation d’eau jugées exagérées par certains clients de la société qui gère les services d’eau et d’assainissement de plus de trois millions de clients du Grand Alger.

Consommation détournée

Les enquêteurs auraient, selon nos sources, relevé plusieurs cas de factures gonflées notamment dans la région sud d’Alger où des clients ont reçu des notes dont le montant ne correspondait pas à leur consommation réelle.

Cette pratique dure depuis trois mois à en croire les enquêteurs qui multiplient les pistes afin d’élucider cette affaire.

La «Seaal» est une société de droit algérien gérée par l’opérateur français «Suez Environnement» dans le cadre d’un partenariat qui inclut également l’Algérienne des Eaux et l’Office national de l’assainissement.

Hicham A.