Depuis peu, les chaînes de télévision locales font de l’ombre à la popularité des chaînes publiques de l’Entreprise Nationale de la Télévision.

Pendant le Ramadan, il est de coutume de s’installer devant la télé en famille, après le ftour. A l’heure de choisir les programmes, les Algériens se tournent de plus en plus vers les chaînes de télévision étrangères ou locales.

La télévision venue du Moyen-Orient ont séduit les Algériens il y a plusieurs  années déjà,  comme en témoignent les 16,5% de part d’audience pour MBC4, chaine de Dubaï à l’intention des pays arabes.

Mais les chaînes locales prennent les devants et proposent des programmes innovants et différents adaptés à un public nouveau. Les caméras cachées populaires d’Ennahar TV et sa programmation audacieuse lui permet d’atteindre les 5,7% de part de marché.

Nessma TV, chaîne tunisienne qui vient d’obtenir son accréditation en Algérie, prend du terrain lentement mais sûrement. A destination des jeunes principalement, elle diffuse des programmes inspirés de l’étranger, comme les Guignols de l’info à la sauce Maghreb. Pendant le Ramadan, la chaîne fait l’événement avec son feuilleton « Omar Ibn al-Khattab » en 30 épisodes.

L’ENTV ne récolte que 3,4% des parts d’audience, devançant Nessma TV de très peu, elle qui culmine à 2,5%.

Sarah Haderbache

Notez cet article