L’innovation algérienne comparée aux autres pays accuse un sérieux retard. Elle est la dernière du Maghreb.

Côté innovation et recherche, l’Algérie doit encore faire ses preuves. Dans le classement « Global innovation index » le pays est à la traîne, sur 141 Etats, l’Algérie se positionne à la 124e place dans le domaine de l’innovation pour l’année 2012.

Le rapport annuel, réalisé par l’INSEAD (institut européen d’administration des affaires) et le WIPO (world intellectual property organization), revient sur les moyens et les résultats réels de chaque pays en matière d’innovation technologique dans tous les domaines.

Dans le cas algérien, sa mauvaise moyenne est tirée vers le bas par l’innovation efficiente, qui n’est pas à la hauteur. Certes, des moyens sont mis en place, aussi bien par des structures de l’Etat que privées, mais les résultats des projets restent trop faibles.

Les capacités humaines et de recherche, ont également été passées à la loupe, et elles seraient à améliorer, puisque cette fois-ci l’Algérie, n’atteint que la 77e place.

L’étude souligne toutefois quelques efforts, notamment dans les infrastructures générales (comme l’éducation ou l’électricité), ou encore la diffusion culturelle et du savoir.

AB

En savoir plus:

Toutes les données sur l’Algérie

Notez cet article