Les ministres malien et algérien des affaires étrangères ont déclaré ce matin qu’ils préféraient la voie de la diplomatie pour régler la crise malienne, selon l’agence APS.

Les ministres, Sadio Lamine Sow et Mourad Medelci, se sont rejoints sur « une convergence de vues sur la nécessité de privilégier une solution politique qui préserve l’unité nationale et l’intégrité territoriale du Mali ».

Après avoir fait un point sur l’action de l’Union africaine et la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest, les deux ministres ont analysé la situation pour tenter de trouver une issue au conflit, avec tous les acteurs impliqués.

Le ministre malien est à Alger depuis hier pour en parler avec les hautes autorités algériennes.

Le nord du Mali est contrôlé par des groupes armés islamistes et touaregs qui ont lancé en mars le coup d’Etat militaire.

Sarah Haderbache

Notez cet article