Le ministre français des Affaires étrangères est en visite officielle à Alger depuis dimanche matin.

Au programme de la rencontre, des discussions sur le renforcement des liens franco-algériens et une concertation sur la crise au Mali.

« Trois mots résument cela [les liens franco-algériens] : d’abord il faut développer l’objectivité –en référence à la mémoire –il faut la proximité, et nous allons mettre en application un mot qui est très important pour l’Algérie et la France : c’est l’amitié », a déclaré Fabius dès son arrivée en Algérie.

Le ministre algérien des affaires étrangères, Mourad Medelci, a accueilli M. Fabius par un dîner en son honneur, après une discussion d’une heure. Les ministres auraient abordé longuement le conflit malien. « Nous avons constaté que nous avions exactement la même clé d’analyse et les mêmes objectifs en ce qui concerne le Sahel et le Mali. Nous sommes d’accord pour dire que l’unité du Mali doit être préservée et pour dire que la lutte contre le terrorisme doit rester la priorité », a affirmé Medelci.

Laurent Fabius devrait rencontrer le président Abdelaziz Bouteflika ce midi pour déjeuner.

Sarah Haderbache