Une offensive de l’armée syrienne se prépare aujourd’hui contre les forces rebelles d’Alep.

Les forces gouvernementales ont commencé à mitrailler la ville ce matin avec leurs hélicoptères.

« Les forces spéciales se sont déployées sur le flanc de la ville et d’autres troupes sont arrivées en vue d’une contre-offensive généralisée vendredi ou samedi », a déclaré à l’AFP  une source de la sécurité.

Hier soir, l’armée a commencé à bombarder le quartier Salaheddine, actuellement aux mains des rebelles. Alors que sur place, les forces d’opposition de leur côté se sont préparés.

Effrayés les femmes et les enfants ont fui à bord de camionettes, tandis que les combattants lançaient de petites offensives contre des postes de police et de renseignement.

Le dernier combat?

Le porte-parole de l’armée syrienne a annoncé l’arrivée de nouveaux véhicules militaires dans la ville d’Alep « Nous nous attendons à tout moment à une offensive majeure ».

La ville située à 355 km au nord de Damas est vite devenue l’enjeu du conflit. Le président de l’Observatoire Syrien des droits de l’homme Rami Abdel Rahmane a d’ailleurs déclaré que si Alep tombe « le régime est fini et les deux adversaires le savent ».

Jeudi, la répression de l’armée a fait 164 morts, dont une majorité de civils.

SH

Notez cet article