Washington s’inquiète pour les courants religieux en Europe, de plus en plus victimes d’une intolérance croissante.

Depuis 2011, le port de la burqa dans les espaces publics est passible d'une amende

Les Etats-Unis ont publié un rapport du département d’Etat sur les libertés religieuses dans le monde. Il fait un bilan du respect des libertés religieuses durant toute l’année 2011. L’Europe n’est pas nécessairement la bonne élève dans le monde puique les USA s’inquiètent de la montée de l’islamophobie et de l’anti-sémitisme sur le continent.

Le rapport souligne la « montée de la xénophobie, l’antisémitisme, sentiment anti-musulman, et de l’intolérance envers les personnes considérées comme« l’autre ». Washington met en évidence un exemple concret celui des lois contre le port de la burqa mises en place en Belgique et en France.

Rappel diplomatique

Ces deux pays sont les plus évoqués dans l’étude des Américains, qui ne comprennent cette interdiction vestimentaire. Hillary Clinton, la chef de la diplomatie américaine, avait d’ailleurs déjà fait une remarque semblable en 2010 dans ce même rapport au sujet de la loi contre la burqa  en France ou encore l’interdiction des minarets en Suisse. Cet avis avait d’ailleurs créé quelques tensions diplomatiques notamment entre Washington et Paris.

Ailleurs, entre inquiétude et félicitations

Le rapport annuel a permis également de distribuer les bons points notamment en Afrique du Nord. Le département d’état souligne les avancées démocratiques  et les changements à venir en Tunisie, Libye et Egypte après leurs révolutions respectives. Toutefois il précise qu’un effort reste à faire pour assurer la liberté de culte des minorités religieuses dans ces pays. Washington reste prudente face à des sociétés encore fragiles qui goûtent à peine à la liberté, et tentent de trouver leur équilibre.

AB

Notez cet article