Le mois saint est une période à part pour les musulmans d’Algérie. Ce n’est pas qu’une question de religion mais aussi de culture. C’est sans doute le seul moment de l’année où les Algériens peuvent se détester le jour, et s’aimer la nuit.

Le Ramadhan 2012 sera celui de la piété, de la réunion mais aussi de la consommation. L’Algérie va stopper le temps pour se consacrer à sa religion d’Etat.  Les Algériens d’ici et d’ailleurs vont placer l’Islam au coeur de leur quotidien. Que va changer le ramadhan?

Economie boostée, économie inerte

Le ramadhan c’est également devenu une histoire de sous… En Algérie d’un côté les prix (environ une hausse 20%) et les ventes augmentent dans l’agro-alimentaire et de l’autre les entreprises tournent au ralenti, et produisent très peu, voire trop peu. Même l’administration adapte ses horaires.

Le jeûne est également un tremplin marketing et commercial. En France, par exemple il rapporterait 350 millions d’euros à l’industrie agro-alimentaire d’après le cabinet spécialisé en marketing Solis. Il suffit de regarder les rayons des grandes surfaces, où fleurissent les marques halal, et produits en tout genre. En Algérie, ce sont les marchands de fruits et légumes, bouchers qui se frottent les mains. La télévision est également la grande gagnante avec des pics d’audience, l’ENTV, habituellement double son audimat à cette période. L’arrivée de Nessma TV devrait également rendre les musulmans accro à leur TV dès la fin du ftour.

Nuits ramadenesques

Tout le monde ne passera pas sa soirée en famille. Pour les jeunes Algériens, le Ramadhan c’est aussi synonyme de fête. Les grandes villes telles qu’Oran, Annaba,  et surtout Alger vivent des nuits agitées.

C’est du côté d’Alger que c’est le plus significatif. La ville habituellement morte va revivre le temps du jeûne, comme si tous les dangers étaient oubliés. Pour l’occasion des cafés, des restaurants, des hôtels organisent des Kheimates, ces fameuses soirées spéciales pour le Ramadhan. D’ailleurs les invitations tournent déjà sur les réseaux sociaux, et les commentaires  postés promettent l’assiduité des Algériens.

Chaque année les nuits algériennes attirent en masse les jeûneurs, quitte à dépenser 500 ou 1000 dinars, pour l’entrée seule pour une kheima. L’essentiel étant de se préparer en douceur  pour une nouvelle journée de jeûne.

Ailleurs…

Les expatriés algériens devront observer leur jeûne à leur manière à l’étranger. En France où il y a la plus grosse communauté d’immigrés algériens, c’est également un mois très important, bien qu’il soit plus compliqué de le suivre. « Quoi vous travaillez pendant le Ramadan ? Impossible », s’est indigné Kamel, le jour où il a appris que le mois chômé n’était pas applicable en France. Lui qui a posé ses valises à Paris, il y a moins d’un an,  était un habitué d’une ville animée rythmée par les horaires de prières.

Pour ces musulmans de France, cette période est spéciale mais ils restent nostalgiques de cette ambiance. Malika, en France depuis 30 ans se rappelle souvent avec émotion ses ramadan algériens, « avant on savait honorer nos fêtes musulmanes quand on était en Algérie, le ramadan l’Aïd se fêtaient en famille. Ici tout est plus compliqué », confie-t-elle.

Pourtant « le ramadan est de plus en plus suivi par les musulmans de France. Tant au niveau de la quantité que de la qualité. Malgré les dispenses de ramadan, il s’éprouvent et tiennent à l’observer avec rigueur », affirme Dalil Boubakeur, le recteur de la Grande Mosquée de Paris.

En Algérie ou ailleurs, mouvementé ou calme, le Ramadhan 2012 aura malgré tout le même sens pour tous : croyance et solidarité.

Amina Boumazza

Dossier Ramadan

http://www.algerie-focus.com/blog/2012/07/23/connecting-muslim/

http://www.algerie-focus.com/blog/2012/07/20/securite-maximale-pour-le-jeune/

http://www.algerie-focus.com/blog/2012/07/20/ramadan-2012-telecharge-achete-et-prie-2/

http://www.algerie-focus.com/blog/2012/07/20/paroles-dalgeriens-pourquoi-un-algerien-doit-il-faire-ou-ne-pas-faire-le-ramadan/

http://www.algerie-focus.com/blog/2012/07/16/ramadhan-le-prix-du-poulet-senvole-la-regulation-peine-a-simposer/

http://www.algerie-focus.com/blog/2012/07/16/ramadhan-approvisionnement-et-controle-des-prix/

http://www.algerie-focus.com/blog/2012/07/18/des-concerts-pour-les-algerois-pendant-le-ramadan/

http://www.algerie-focus.com/blog/2012/07/20/les-bonnes-adresses-pour-le-ftour-a-paris-2/