Le webdocumentaire « Un été à Alger » continue à filmer Alger fêtant ses 50 ans de liberté. Lamine Ammar-Khodja revient sur son algérianité. Lui tout seul contre 50 années de fierté algérienne, l’échange va être compliqué…

Un lit, la nuit, une voix robotique.

Le décor est planté par Lamine Ammar Khodja pour son film 50 contre 1 se livre à des confessions, lui, « l’étranger qui vient de l’intérieur. »

Caché sous sa couverture, Lamine répond à la froideur d’un enquêteur peu diplomatique et surtout effrayant avec sa voix d’outre-tombe et ses questions directives.

Quel Algérien es-tu? La question sera le fil rouge de cette nuit particulière qui s’achèvera sur la découverte d’un pot de yaourt périmé à la date du cinquantenaire.

Un signe? Quel rapport? Découvrez-le en regardant la vidéo.

 

 

 

AB

Notez cet article