Quel drôle de titre! Une vendeuse de slip, enfin ça n’existe pas, c’est choquant, et pourquoi parler de ça… Les commentaires seront nombreux au visionnage du film d’Amina Zoubir.

Mais elle a de l’audace, et finalement de la logique. Pourquoi les Algériennes devraient être conseillées par des hommes dans l’achat de leurs sous-vêtements et pas l’inverse ? La situation est gênante pour n’importe quelle algérienne. Amina Zoubir a tenté d’inverser les rôles, et s’en va dans cette nouvelle aventure vendre des slips aux Algériens.

La jeune réalisatrice algérienne s’est glissée dans la peau d’une vendeuse de sous-vêtements et conseille les hommes sur leur taille, les coloris, l’imprimé. Elle a même le conseil utile, sait négocier et elle arriverait même à faire porter de la dentelle aux hommes, c’est même son but. C’est vrai après tout, qui a dit que c’était réservé aux femmes ?

AB

Notez cet article