Lakhdar Brahimi pourrait succéder à Kofi Annan pour régler le conflit syrien

0
154

L’Algérien Lakhdar Brahimi est pressenti pour succéder à Kofi Annan qui a démissionné de la mission syrienne de l’ONU la semaine dernière.

Lakhdar Brahimi

Quatre personnalités, dont l’Algérien, sont en lice pour reprendre le poste d’émissaire des Nations Unies. Deux Espagnols Miguel Moratinos, conseiller diplomatique de l’organisation pour la sécurité du Qatar et Javier Solana, ex-secrétaire général de l’OTAN puis chargé de la politique étrangère et de sécurité communaure au sein de l’Union Européenne.

Le diplomate italo-suédois Stefan de Mistoura qui fut représentant de l’ONU en Irak, au Liban et en Afghanistan et actuellement vice-ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement italien est également sur la liste des successeurs potentiels.

Les pronostics pencheraient en faveur de Lakhdar Brahimi puisqu’il a conseillé la Ligue Arabe et connaît bien les enjeux du conflit syrien. En 2001, il fut nommé représentant spécial de l’ONU pour l’Afghanistan et l’Irak. Entre 1991 et 1992 il devient ministre des affaires étrangères dans le gouvernement Ghozali et joue un rôle majeur dans la fin de la guerre civile au Liban. En 2007, après les attentats d’Alger contre les bureaux de l’ONU, il et chargé par Ban Ki-Moon d’enquêter.

Une question demeure : l’Algérien qui a plus de 78 ans acceptera-t-il de se lancer dans une mission périlleuse dont les chances d’échec sont relativement élevées ?

SH