La tuerie d’Oslo connaît son épilogue, puisque Anders Behring Breivik a été reconnu pénalement responsable et coupable dans le meurtre de 77 Norvégiens.

Anders Behring Breivik à son procès / DR

Anders Behring Breivik a été condamné aujourd’hui à 21 ans de prison pour actes terroristes. Il avait tué 77 personnes l’an dernier en Norvège.

Il n’y avait pas de toute sur sa culpabilité puisqu’il avait reconnu la totalité des faits. Il avait posé une bombe à Oslo et tiré sur 69 personnes sur l’île d’Utoeya, lors d’un camp d’été de la Jeunesse travailliste, tuant un grand nombre d’adolescents. Il a justifié cette attaque comme lutte contre le multiculturalisme que les politiques imposent mais qui représente une menace pour lui.

Responsabilité mentale

La question principale de procès était donc de définir la responsabilité mentale de Breivik lors de ces actes. Les psychiatres, eux-mêmes, ne parvenaient pas à s’entendre sur le cas complexe de ce Norvégien âgé de 33 ans. Si pour certains il souffrait d’une «schizophrénie paranoïde», pour d’autres, le tueur était suffisamment sain d’esprit pour répondre pénalement de ses crimes.

Breivik a finalement été déclaré pénalement responsable par le Tribunal de première instance d’Oslo et écope de la peine maximale, qui pourra être prolongée indéfiniment tant qu’il sera jugé dangereux.