La cérémonie de clôture des jeux olympiques de Londres a marqué la fin d’une belle compétition sportive. Quelques bévues, et quelques médailles auront ravi les aficionados de sport. Notre cher pays, s'est placé à la 50e place du classement final avec une seule médaille mais qu’en est-il dans le reste du monde arabe ?

Rétrospective d’une olympiade mouvementée.

Advertisement
cérémonie de cloture jo - Les médailles arabes des JO 2012
La cérémonie de clôture des JO 2012 s'est faite dans une ambiance festive et détendue

Des surprises en or

Taoufi Makhloufi et Oussama Mellouli auront offert de belles victoires à l’Algérie et à la Tunisie, leurs pays respectifs. Les deux athlètes sont entrés dans l’histoire de leur pays grâce à des prouesses inégalées.  Taoufik Makhloufi a été le seul Algérien champion olympique de cette olympiade. Quant à Oussama Mellouli il a surpris le monde entier en devenant  le premier nageur à décrocher une médaille d'or en eau libre (le 10 km, vendredi) et en bassin (1.500 m aux Jeux de Pékin), sans oublier sa médaille de bronze pour le 1500 m pour les JO 2012.

Des médailles  de toutes les couleurs

Les autres pays n’ont pas été en reste. Le Maroc a également brillé au cours du 1500 m d'athlétisme avec Abdalaati Iguider, qui a partagé le podium avec l’athlète algérien, en remportant la médaille de bronze. La Tunisie ne s'est pas contentée des médailles de Mellouli, la tunisienne Habiba Ghribi a été médaillée d'argent au 3000 m steeple.

L’Egypte, qu'on attendait surtout en athlètisme, grâce à de bons résultats au départ, s’est finalement démarquée avec Alaaeldin Abouelkassem, en escrime, et  Gaber Mohamed Karam Ebrahim en lutte, qui ont tous deux été médaillés d'argent.

L’Arabie Saoudite remporte , quant à elle, une médaille de bronze pour le sport équestre.

Des scandales

Les olympiades n’ont pas été de tout repos médiatique. Des bourdes et des quiproquos sont venus entacher les jeux. Avant même le départ de la compétition faut-il rappeler que des volleyeuses algériennes ont été suspendues après avoir voler des maillots dans un magasin en France ?

L'Algérie aura vécu bien de rebondissements, avec une mention spéciale à Taoufik Makhloufi. L'athlète a bien failli rater la marche du podium avec le couac du 800 m et son élimination express des jeux olympiques.

Religion et laîcité se sont mélangées le pinceaux lors de la compétition. Plusieurs  religieux sont venus réagir sur le comportement et la tenue de certains sportifs : Oussama Mellouli aurait été menacé d’être déchu de sa nationalité tunisienne pour avoir bu à l’issue de son épreuve de nage libre, ne respectant pas en public le ramadan. L'affaire a fait du bruit surtout sur les réseaux sociaux en dépit des fatwas autorisant les sportifs à ne pas observer le jeûne pendant la compétition.

La tenue sportive de la championne olympique tunisienne Habiba Ghribi a été jugée provocante par certains salafistes qui ont lancé une violente campagne contre elle. A l’opposé, pour le CIO, certaines sportives étaient trop couvertes telles que la judokate saoudienne Wojdan Shaherkani, ou encore  sa compatriote Sara Attar.

Les pays arabes n'ont pas en majorité fait leurs preuves tels que les Emirats Arabes Unis, la Syrie, le Liban, la Jordanie qui n’ont rien rapporté. Mais heureusement les JO ne se déroulent pas qu’une seule fois, alors rendez-vous à Rio en 2016 !

A retenir

- L'Algérie 50e du classement final, avec une médaille d'or

- La Tunisie a trois médailles : 1 en or, 1 en argent, 1 en bronze. La performance d'Oussama Mellouli est à souligner, il est le premier sportif  à être double médaillé d'or en eau vive et eau de bain.

- L'Egypte a eu deux médailles d'argent

Amina Boumazza