Les tensions au sein du RND persistent, malgré les demandes de dialogue d’Ahmed Ouayahia. Les frondeurs ont décidé de mener jusqu’au bout leur combat, en organisant notamment une rencontre nationale dès la rentrée.

Ahmed Ouayahia, secrétaire général du RND

A la veille des élections locales, qui auront lieu le 29 novembre prochain, les cadres dissidents du RND organiseront une conférence nationale en septembre ou octobre à Alger, d’après Algérie Patriotique.

Les frondeurs qui reprochent à Ahmed Ouayahia le mauvais score du RND lors des législatives, ont refusé le dialogue proposé par le chef de parti et continuent à le contester.  Durant tout le mois d’août ils ont décidé de sillonner le pays pour rallier les citoyens à leur cause, dans le but de sauver leur parti politique en perte de vitesse depuis les législatives 2002.

Séparation politique ?

Les frondeurs ont déjà organisé plusieurs conférences régionales, et réclament l’organisation d’un congrès national. Les redresseurs ont alors décidé de prendre les devants en organisant leur rencontre nationale à la rentrée prochaine, comme symbole ultime de leur combat.

La direction nationale du RND, de son côté, a entamé la tenue des sessions des conseils de wilaya pour préparer les élections locales. Un scrutin qui risque de creuser les dissensions entre la direction générale et les cadres frondeurs. Ces derniers ont même envisagé la possibilité de présenter des listes indépendantes.

AB

Notez cet article