Un nouveau gouvernement sera formé le 8 septembre par le Congrès général national (CGN), la plus haute autorité libyenne, selon un porte-parole du CGN.

Les membres du parlement réunis mercredi ont discuté également des exigences pour le poste de Premier ministre. Les candidats « ne peuvent pas avoir des conjointes étrangères et doivent avoir le soutien d’au moins 20 membres du CGN ».

La réunion de mercredi a également décidé que les élections présidentielles doivent être justes et les candidats doivent avoir aucune trace de corruption.

Le Congrès général national est une assemblée composée de 200 membres élus le 7 juillet dernier.