Après la polémique autour du classement des hymnes nationaux, le journal The Daily Telegraph a présenté ses excuses officielles.

Sur sa page facebook, le quotidien précise : “Chers fans, nous sommes désolés pour ceux d’entre vous qui ont été choqués par l’article sur les hymnes nationaux que nous courions la semaine dernière, c’était simplement un papier humoristique. Mais Comme un geste de bonne volonté, nous l’avons enlevé.”

L’hymne Qassaman, en avait pris pour son grade, et avait été classé parmi les pires, car trop agressif. Sur les réseaux sociaux de nombreux Algériens avaient exprimé leur mécontentement. L’ambassade algérien de Londres, de son côté, avait vivement réagi face à ce classement, qu’il estimait porter “atteinte aux symboles de l’État algérien”.