1,5 million d’Algériens pourraient voter pour choisir leur maire français

0
142

Les 1,5 million d’Algériens recensés sur le territoire français pourront-ils un jour voter au niveau de leur commune pour choisir leurs élus ?

Le droit de vote des étrangers était l'un des points importants du programme de François Hollande/ DR

En effet, 75 députés socialistes ont lancé un appel dans le quotidien Le Monde incitant le président français « à tenir rapidement une des promesses de sa campagne électorale, qui a précédé son élection en mai dernier. François Hollande promettait d’accorder le droit de vote aux étrangers aux élections locales.

« La réforme doit intervenir rapidement, pour se donner les moyens de l’appliquer lors des prochaines municipales de 2014 », souhaitent les rédacteurs du texte, rapportent des médias français. Les députés ajoutent : « A celles et ceux qui nous disent que c’est trop tôt, et qu’il faut prendre son temps, nous répondons que c’est en commençant maintenant que nous aurons la possibilité de prendre notre temps pour faire cette réforme qui ne se fera pas en un jour, car elle nécessitera une réforme de la Constitution et changera la nature du corps électoral ».

Dans la liste des signataires de l’appel, on peut relever les noms de Karine Berger, secrétaire nationale à l’économie, Elisabeth Guigou, Patrick Bloche, Laurence Dumont, Sandrine Mazetier, Christian Paul, Jean-Jacques Urvoas, Razzy Hammadi, Annick Lepetit, Patrick Menucci et Axelle Lemaire.

La communauté algérienne établie en France est estimée à 1,5 million, auxquel il est utile de rajouter un autre 1,5 millions de binationaux, selon des statistiques officielles.

Achour Ben Saci