2 navires de surveillance chinois ont pénétré ce lundi 24 septembre matin dans une zone considérée par le Japon comme ses eaux territoriales, au large d’îles disputées de mer de Chine orientale, ont annoncé les garde-côtes nippons. L’entrée de ces bateaux dans les parages des îles Senkaku, administrées par Tokyo mais revendiquées par Pékin sous le nom de Diaoyu – intervient au lendemain d’une décision chinoise de repousser une cérémonie d’anniversaire de la normalisation des relations entre la Chine et le Japon, sur fond de vives tensions entre les deux pays.

R. I.