« L’intensification de l’effort national d’exploration des hydrocarbures et le renforcement de l’offre nationale en énergie sont les 2 principaux axes du Plan d’action du gouvernement dans le secteur de l’énergie et des mines », explique un document rendu public ce mardi 25 septembre, via l’APS.      

Le gouvernement prévoit l'exploration de ressources conventionnelles et non conventionnelles/ DR

« L’effort national en  matière de valorisation des ressources conventionnelles et non conventionnelles en hydrocarbures sera soutenu à travers une série d’actions portant essentiellement sur le renforcement du programme d’actions en cours pour intensifier l’effort  d’exploration dans les différentes régions du pays et « accroître les réserves d’hydrocarbures,  par les moyens nationaux et le recours au partenariat », est-il écrit.

Exploration de plusieurs ressources d’énergie

« L’exploration concernera aussi bien les hydrocarbures conventionnels que les ressources non conventionnelles dont le potentiel semble promoteur », est-il souligné.

 « Le raffinage de pétrole constitue une autre priorité du secteur qui verra lors des prochaines années le lancement de la construction de 5 nouvelles  raffineries à Biskra, Tiaret, Ghardaïa, Hassi Messaoud et au littoral centre avec un port en eaux profondes. Ces unités sont destinées à satisfaire les besoins du pays en carburants pour le long terme », selon le plan d’action du gouvernement. « 2 nouvelles usines de liquéfaction de gaz naturel ainsi que des unités d’ammoniac et d’engrais entreront en production en 2013 », est-il ajouté.

Deux nouvelles centrales électriques

 « Dans le domaine des mines, la création d’emplois par l’ouverture de nouvelles exploitations minières notamment le plomb-zinc à Sétif, Batna et  Béjaia, la baryte à Bechar et l’or à Tamanrasset, sera le principal axe de l’action publique pour développer ce segment. Il est prévu aussi de doubler  la production de marbre et de valoriser le sel sur les marchés internationaux », prévoit le gouvernement de Abdelmalek Sellal, nommé à Premier ministre le 3 septembre 2012. Aussi, « pour la production d’électricité et de gaz, 2 nouvelles centrales avec une capacité de plus de 2 000 MW seront réceptionnées durant les 2 prochaines années ». Dans le même cadre, « le programme d’électrification rurale et distribution publique du gaz prévoit le raccordement respectivement de 220 000 et 730 000 foyers ».

Ajouter à cela « le programme des énergies renouvelables progresse avec la réalisation au cours de la période 2012-2014 de 100 MW en photovoltaïque, 30 MW en éolien, ainsi que la réalisation d’une unité de production de panneaux  photovoltaïques ». enfin, le gouvernement songe à améliorer « l’approvisionnement en énergie électrique, 1 000 KM de nouvelles lignes de transport et 60 nouveaux postes de transformation notamment dans les grands centres urbains sont à réaliser  d’ici 2014 ».

 A. B. S. 

Notez cet article