Un Pakistanais, Bashir Khamis Ahmad, condamné à mort pour avoir tenté d’introduire dans en Arabie Saoudite de l’héroïne transportée dans des capsules qu’il avait ingurgitées, a été décapité au sabre ce mercredi 19 septembre à Médine.

Selon le ministère de l’Intérieur saoudien, le nombre d’exécutions en Arabie saoudite depuis le début de l’année 2012 s’élève à 60 ». En 2011, au moins 76 condamnés à mort avaient été exécutés dans le royaume, 79 selon Amnesty International. Cette ONG est contre les peines de mort.

Le viol, le meurtre, l’apostasie, le vol à main armée et le trafic de drogue sont passibles de la peine capitale en Arabie saoudite, qui applique de manière stricte les houdoud (châtiments corporels).

A.B.S.