Le gouvernement malaisien forme les parents à déceler les indices d’homosexualité chez leurs enfants, avant qu’ils ne soient complètement totalement atteints par “des tendances malsaines”.

Les hommes au corps musclé portant des tee-shirts en V seraient forcément homosexuels/ DR

La prévention contre l’homosexualité, les Malaisiens l’ont inventée. Comment ? En formant les parents et les enseignants à déceler les signes infaillibles chez un gay en puissance. L’initiative vient même du gouvernement qui a mis en place des formations à destination des parents et des enseignants voulant repérer l’homosexuel qui se cache chez leurs ados et pré-ados.

Tee-shirts moulants et sacs main, sont les objets du délit

La formule rencontre du succès, le dernier séminaire qui s’est déroulé à Penang, a attiré 1 500 personnes. Le site d’information malaisien Malaysiakini explique que chacun des participants a été conseillé et a même reçu son guide pratique, parrainé par le ministère de l’Education malaisien, permettant d’analyser chaque détail prouvant des traces d’homosexualité chez un adolescent.

Pour les hommes, l’évidence est là lorsque ces derniers “ont un corps musclé et aiment à l’exhiber en portant des tee-shirts en V et sans manches, préfèrent les vêtements moulants et de couleur claire, sont attirés par les hommes, aiment porter de grands sacs, semblables à ceux qu’utilisent les femmes”, détaille le manuel du parfait investigateur.

Les filles ne sont pas épargnées, le guide a également des recommandations pour découvrir qui est lesbienne : elles “sont attirées par les femmes mais s’en tiennent à la compagnie des leurs, aiment sortir, manger et dormir avec des femmes, n’aiment pas les hommes.”

Agir vite

Le gouvernement malaisien a tout prévu : formation et action! Lors des séminaires, explique le Free Malaysiakini, l’Etat invite les parents à agir et vite : “Si votre enfant présente ces signes, il faut agir immédiatement.” En étant averti, et en disposant des outils nécessaires, les parents doivent “contrer la propagation de ces tendances malsaines chez les élèves”, estime le vice-ministre de l’Education Mohd Puad Zarkashi. Selon le vice-ministre «Les jeunes sont facilement influencés par des sites web et les blogs liés à des groupes LGBT. Cela peut également se propager parmi leurs amis. Nous craignons ce qui se passe pendant le temps scolaire.»

Les associations LGBT malaisiennes ont bien entendu critiqué ces mesures, estimant qu’il valait mieux informer les adolescents sur ce qu’était l’homosexualité, en leur donnant des cours d’éducation sexuelle, plutôt que de véhiculer des clichés, et partir à la chasse aux sorcières.  Khairy Jamaluddin, le chef du parti politique de la jeunesse UMNO, a de son côté préféré l’ironie en tweetant “Je porte des vêtements moulants, des tee-shirts en V. Je vais bien.”

AB