« La plupart des maladies neurogénétiques en Algérie sont générées par les mariages consanguins « , a affirmé ce mercredi 12 septembre à Constantine la vice-présidente de l’association pour le développement de la recherche sur  les maladies neurogénétiques (ADRMN), le Pr. Meriem Tazir, directrice du laboratoire neurosciences de l’université d’Alger.

 Le Pr. Tazir recommande « aux jeunes gens d’éviter de contracter des unions de mariage entre familles ayant des liens parentaux « .

« Plus de 80% des pathologies neurologiques, telles la myopathie, la neuropathie, l’épilepsie, l’ataxie et la maladie de parkinson et d’autres affections sont provoquées par des gènes  héréditaires, d »où la nécessité de mobilisation accrue de la communauté médicale et de la société civile pour mener des campagnes de sensibilisation sur les risques liés aux mariages consanguins « , conseille le Pr. Tazir.

« S’investir réellement dans le créneau de la neuroscience et de développer la recherche sur les maladies neurogénétiques » est devenu nécessaire, lance Pr. Tazir.

A. B. S.