L’Organisation internationale du travail (OIT) dresse un bilan négatif de la situation des jeunes dans le milieu professionnel. L’avenir des jeunes travailleurs laisse peu de place à une amélioration de l’offre et des conditions de travail.

jeune diplome 265 300x200 - L'emploi des jeunes se dégrade dans le monde entier
Les jeunes diplômés sont également touchés par le chômage de masse / DR

La crise de la zone euro aura eu des conséquences mondiales, notamment sur l’emploi des jeunes qui a tendance à se précariser de plus en plus. L’OIT qui présente un rapport sur le chômage des jeunes dans le monde impute la responsabilité à L’instabilité des marchés financiers touche aussi bien les pays développés que les pays émergents, mais pour l’avenir  la dégradation de la situation se fera à échelle différente selon les régions du monde.

Advertisement

Les économies développées : vers une amélioration

La crise européenne aura été un des facteurs principaux de la détérioration de l’offre professionnelle, et pourtant ce sont surtout les pays de la zone euro qui parviendront à améliorer le plus rapidement leur situation. Le taux de chômage total des jeunes dans les économies développées devrait passer de 17,5 % cette année à 15,6 % en 2017.

La stabilisation des marchés, mais surtout l’abandon des jeunes travailleurs dans certains secteurs devraient permettre d’obtenir un meilleur taux mais pas forcément d’éradiquer la précarité accumulée ces dernières années. Les pays européens auront également les moyens de mettre en place des politiques pour favoriser l’embauche des jeunes à l’inverse des pays émergents qui disposent de moins de ressources.

L’Afrique, se maintient mais reste à la traîne

En Afrique du Nord et au Moyen-Orient, les taux de chômage des jeunes devraient demeurer supérieurs à 25 %, ces prochaines années et pourraient même augmenter encore dans certaines parties de ces régions. L’Afrique, qui pour l’heure, présentent les situations les plus précaires pour les jeunes travailleurs devrait conserver le même niveau dans les 5 prochaines années.

Le point positif est que de manière générale, ce taux n’augmentera pas, au contraire, il pourrait légèrement baisser. L’Afrique du nord qui a connu une nette hausse entre 2010 et 2012, détient actuellement un taux de chômage des jeunes de 27,5% mais  devrait passer à 26,7% en 2017.

L’Afrique subsaharienne n’observera pas beaucoup de changements, elle passera quant à elle de 12% à 11,8%. L’Amérique latine et les Caraïbes devraient également conserver le même nombre de jeunes chômeurs.

Changer la donne

L’OIT tente d’alerter le monde afin de mettre en place les mesures nécessaires pour ne pas laisser la situation s’aggraver. L’organisation qui a donné sa Conférence annuelle en juin 2012, a d’ailleurs adopté une résolution proposant plusieurs moyens de lutte contre le chômage. Parmi elles, la mise en place de politiques macroéconomiques, l’amélioration de l’employabilité, la promotion des politiques du marché du travail, de l’entreprenariat et la protection des droits des jeunes.

Amina Boumazza