La chronique sportive de Hadj Adlane

C’était l’affiche de la semaine, le classico algérois par excellence.  Apres deux contres-performances, l’USMAlger était dans l’obligation de réagir, ils l’ont fait au bon moment en s’imposant dans le grand derby de la capitale, contrairement aux Mouloudiens qui ont entamé le championnat avec deux victoires consécutives. Un seul but signé Gasmi, « le meilleur joueur sur le terrain », a permis aux rouge et au noir de relever la tête.

Il faut dire que le succès est largement mérité, puisque les poulains de Gamandi, « qui était sur un siège éjectable avant la rencontre », semblaient manifester une réelle envie de l’emporter. Ils ont créé de nombreuses occasions, dominant largement les débats. Contrairement à leur adversaire du jour « les frères ennemis , ils n’ont montré que peu de choses tout au long de la rencontre, et se sont contentés de défendre et de procéder à des contre-attaques. La réaction des verts et des rouges, très timide, est intervenue après l’ouverture du score des rouges et noirs, par l’intermédiaire de leur attaquant Gasmi, « sur un exploit personnel ». Curieusement, les camarades de Chaouchi ont montré qu’ils n’avaient pas le niveau d’une équipe destinée à jouer les premiers rôles en championnat.

D’ailleurs la défaite a eu des effets négatifs, puisque l’entraîneur Rabie « MCA» a été limogé, c’est le deuxième licenciement en l’espace de 3 mois. Pour les coéquipiers de l’excellent Chafai ce sera le match de référence pour la suite du championnat. Il faut ne pas oublier de saluir le fair-play qui régnait dans les gradins et sur le terrain. Bravo aux 22 acteurs.


Hadj Adlane