L’agence Reuters révèle aujourd’hui que l’Iran aurait utilisé des moyens aériens civils pour transporter en Syrie des grandes quantités d’armes afin d’aider les forces de Bachar Al-Assad. Les avions sont passés par l’espace aérien irakien. 

L'armée syrienne du régime Assad / DR

Les États-Unis, qui soutenaient déjà cette hypothèse, n’ont eu de cesse d’interroger les autorités irakiennes au sujet de probables vols iraniens à destination de la Syrie. L’Irak avait alors jusqu’à présent assuré qu’aucun passage d’arme par ses airs n’avait eu lieu. Pourtant un rapport des services secrets repris par l’agence Reuters indiquerait le contraire. L’Iran se serait servi de l’espace aérien irakien pour envoyer des armes afin d’aider le régime de Bachar Al-Assad à réprimer les insurgés.

« Des avions se rendent presque tous les jours d’Iran en Syrie en passant par l’Irak, avec à leur bord des gardiens de la Révolution iraniens, et des dizaines de tonnes d’armes destinées aux forces de sécurité syriennes et aux milices qui combattent les insurgés », indique le document.

Bagdad dément

L’Iran est le principal allié de Bachar Al-Assad, et il est accusé depuis longtemps, par plusieurs pays, de fournir des armes à la Syrie. Le rapport cité apporterait la preuve que ces livraisons seraient conséquentes et même fréquentes. Bagdad de son côté continue à démentir les informations présentes dans le rapport.  « L’Irak rejette les allégations infondées selon lesquelles il autoriserait l’Iran à se servir de son espace aérien pour acheminer des armes vers la Syrie », a indiqué Ali al Moussaoui, conseiller pour les médias du Premier ministre Nouri al Maliki

Un diplomate, interrogé par Reuters, estime qu’il est possible qu’aucun accord formel n’ait en réalité été trouvé, mais qu’il d’agirait plutôt d’un accord tacite entre les deux pays.

AB avec agence