Mercredi, une troupe d’élite anti-terroriste des Marines est arrivée à Tripoli suite à l’attaque du consulat américain de Benghazi qui a fait quatre morts la veille, dont l’ambassadeur en Libye.

Une enquête à été ouverte par les autorités américaines qui désirent savoir si les violences étaient une réponse à un film amateur ridiculisant le prophète Mahomet, réalisé par un Israélien vivant en Californie, ou bien un complot coïncidant avec l’anniversaire des attentats du 11 Septembre.

Près de 50 soldats ont été mobilisés d’une base militaire en Espagne. Selon la source AFP, « ils appartiennent à une troupe d’élite baptisée FAST (Fleet Antiterrorism Security Team) qui a pour mission de répondre rapidement à des menaces anti-terroristes et renforcer la sécurité dans les ambassades ».

Le président américain Barack Obama a promis que « justice serait faite » après l’attaque de Benghazi. Le président libyen par intérim Mohammed el-Megarif a quant à lui présenté des excuses « à l’Amérique, au peuple américain et au monde entier » après cette « lâche » attaque.

MM