Nouvelle bévue du candidat Romney en pleine campagne électorale, provoquant une nouvelle fois, la colère des Palestiniens.

Mitt Romney, le candidat républicain à la Maison Blanche/DR

Pour le principal concurrent d’Obama à la Maison Blanche, « les Palestiniens ne s’intéressent abso­lument pas à la paix avec Israël,  et un che­mi­nement vers la paix est presque abso­lument impen­sable », a déclaré Mitt Romney, candidat à la prochaine élection américaine, lors d’une réunion de levée de fond filmée à son insu, publiée par le magazine de gauche Mother Jones.

Autrement dit, si le champion des républicains était élu, le pro­cessus de paix sera relégué aux oubliettes de l’histoire, comme il l’a lui-même confessé, tout en fustigeant la stratégie « d’apaisement » de l’administration démocrate dans le dossier nucléaire iranien.

Le négociateur palestinien, M. Erakat a réagi avec vigueur : « Nous consi­dérons ces décla­ra­tions comme abso­lument inac­cep­tables », tout en assurant avec force : « Per­sonne n’a davantage intérêt à la paix que les Pales­ti­niens ».

Par ailleurs le porte-parole du Président Obama, Jay Carney rétorque : « les propos de M. Romney trahisse un manque de leadership ». En ajoutant, « Le pré­sident tra­vaille sur ce dossier depuis le début de son mandat. C’est une question dif­ficile, mais en fin de compte la paix entre les Israéliens et les Palestiniens (…) est dans les intérêts des Israé­liens et des Pales­ti­niens, et dans les intérêts des États-​​Unis d’Amérique. Et le pré­sident conti­nuera à la rechercher».

Nouara KRIBEL

 

Notez cet article