• Mesurer son tour de taille : la graisse située à l’intérieur du ventre est nocive, elle fabrique des substances pouvant entraîner des perturbations de l’organisme. Pour une femme, en dessous de 80 cm, le tour de taille est normal, entre 80 et 88 cm, il est élevé, au delà de 88 cm, il est considéré comme très élevé.
  • Faire du sport : privilégiez les déplacements à pied, ainsi que les activités comme le jardinage. Les exercices de renforcement des abdominaux sont intéressants mais ils ne font pas particulièrement perdre la graisse du ventre.
  • Evitez les régimes restrictifs : cela ne ferait qu’aggraver la situation à moyen terme. Pour ces régimes, la reprise de poids est garantie dans 80% des cas. Il vaut mieux réadapter ses habitudes alimentaires en évitant les grignotages et en s’arrêtant de manger lorsque vous êtes rassasiée.
  • Surveillez votre assiette : il s’agit d’adopter une alimentation équilibrée en changeant ses habitudes progressivement. Pour cela, mangez jusqu’à satiété tout en variant votre alimentation. Mangez des fruits et légumes à chaque repas et modérez la consommation de viande et de poisson. Les trois repas par jour sont incontournables, surtout le petit déjeuner. En cas de petite faim, privilégiez une pomme plutôt qu’un gâteau sucré.
  • Faites des bilans de santé : consulter régulièrement un médecin permet d’avoir un suivi constant et de ne pas nuire à sa propre santé. Réaliser des prises de sang permet également de savoir si votre nutrition est adaptée à vos besoins.
  • Ne pas prendre trop de poids : mangez en fonction de vos dépenses d’énergie, ni trop ni trop peu. En cas de prise de poids régulière, accentuez vos exercices tout en mangeant mieux. Fixez vous de perdre entre 5 et 10% de votre poids initial.
  • Restez zen : la prise de poids est encouragée par le stress. Un mode de vie particulièrement stressant vous pousse à manger plus et mal. Prenez le temps de vous alimenter selon vos envie, de vous poser à table et de digérer votre journée.
  • Sachez décrypter les étiquettes alimentaires : méfiez vous des plats préparés, riches en graisses et surtout en sel. N’hésitez pas à prendre le temps de lire les étiquettes des produits que vous consommez pour éviter les mauvaises surprises.
  • Cuisiner léger : réduire les mauvaises graisses au profit des bonnes graisses. La règle la plus importante est d’éviter de consommer les graisses saturées d’origine animale contenus dans le beurre, le fromage ou la crème fraîche par exemple.
  • Évitez de grignoter : faites trois repas complets par jour sans vous interdire de petits plaisirs. Passez vous des barres chocolatés ou boissons sucrées pour privilégier une pomme par exemple, qui est un coupe-faim naturel.