Daho Ould Kablia estime que la grève a trouvé très peu d'écho favorable / DR

La grève des fonctionnaires dans les APC, déclenchée initialement le 5 septembre dernier, a été suivie par 132 communes. Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales Daho Ould Kablia a minimisé l’ampleur du mouvement, estimant qu’il n’affectait que trois wilayas dans tout le pays.

 Les grévistes n’étaient présents que dans 132 communes sur 1541 dans toute l’Algérie, mais leur grève intervient à un moment gênant,  lorsque la plupart des Algériens doivent entamer un grand nombre de démarches administratives. 

Les fonctionnaires avaient relancé leur mouvement il y a huit jours et ce lundi 1er octobre, ils ont même organisé un sit-in devant le palais du gouvernement pour interpeller les autorités algériennes.

 Régulariser la situation socio-professionnelle

Ce mouvement social a été organisé pour défendre plusieurs revendications, dont l’augmentation de salaire, qui, pour la majorité de cette catégorie, est loin du salaire de base, le versement des rappels et des primes de rendement et de guichet. Les fonctionnaires exigent également la révision de leur statut, et sur ce point, ils demandent à participer à la réécriture du code du travail.

Notez cet article