M. Rabah Madjer, la star internationale du football algérien a encore une fois été élu parmi les meilleurs joueurs de football de tout les temps. Le magazine spécialisé So Foot a classé ses 100 meilleurs joueurs de l’histoire selon ses propres critères. « Soit un peu d’objectivité, pas mal de mauvaise foi, beaucoup d’amour et même une dose de grâce » selon le magazine français.

Il surclasse Deschamps, Rummenigge et Forlan entre autres

Notre star du ballon rond « Madjer » s’est même permis le luxe de surclasser plusieurs vainqueurs de la coupe du monde parmi lesquels : Didier Deschamps, l’actuel sélectionneur des bleus et ex-joueur star de la Juventus de Turin mais aussi Karl-Heinz Rummenigge qui était blessé lors du Mondial 82 lors du fameux match « Allemagne 1-2 Algérie ». En 86, il entre contre la France, marque le but du 3-2 et est l’un des symboles de cette « Allemagne qui n’abandonne jamais » et qui a presque tout gagné.

Ya Madjer, Ya Rabah

Y a pas de justice dans le foot ? En finale austro-allemande de la Coupe d’Europe des clubs champions 87 (contre le FC Bayern Munich, au Prater de Vienne), Rabah fit une « Madjer » (1-1) et centra sur Juary (2-1, victoire de Porto). L’Algérie 82 était vengée… Rabah planta le but vainqueur (2-1 a.p) en Intercontinentale. Quelle somptueuse année 87 pour le footballeur algérien !

 

En 1987, Rabah Madjer reçoit le Ballon d’or africain, récompensant le meilleur footballeur africain de l’année.  Il est l’un des meilleurs joueurs algériens de l’histoire, il a été élu cinquième footballeur africain du siècle derrière George Weah, Roger Milla, Abedi Pelé et Lakhdar Belloumi l’autre grand nom du football algérien et international.

Une énième belle récompense qui vient s’ajouter au palmarès de ce très grand joueur qui a remporté notamment une Ligue des champions avec le FC Porto. Il a participé à deux coupes du monde (82-86) et remporté la Coupe d’Afrique des nations en 1990 avec l’équipe nationale à Alger.

Chaoui A

Notez cet article