/ DR

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, craint que la crise du logement que connaissent les Algériens, soit dangereuse pour l’équilibre de la société et la politique algérienne. Il entend mettre des moyens efficaces pour règle le problème de la pénurie de logements.

« Le logement est la première des priorités (du gouvernement) (…) ce problème constitue un danger pour la stabilité du pays », a déclaré Abdelmalek Sellal lors de la présentation du plan d’action de son gouvernement devant le Conseil de la Nation. Ce constat mène le gouvernement à prioriser la politique du logement de l’Algérie.

L’Etat lancera prochainement un programme de réalisation de 1,450 million de logements sous plusieurs formules comme le participatif, le rural et le social. Pour accélérer la réalisation de ce programme, l’Etat est même prêt à faire appel aux entreprises étrangères, d’après le premier ministre.

Le ministre de l’intérieur et des collectivités locales, Dahou Ould Kablia  avait promis de son côté l’attribution de 54 000 logements sociaux dans toute l’Algérie, avant le 31 décembre.

AB

Notez cet article