Les Algériens sont les plus gros clients du groupe Bel qui détient la marque « La vache qui rit », et le volume de production de l’usine algérienne ne cesserait d’augmenter.

L’Algérie est désormais le premier marché mondial pour La Vache qui Rit, d’après le journal économique Les échos. Le goupe Bel qui détient une usine en Algérie, y produit le quart de ses volumes de son fromage.

Le groupe n’a pas seulement du succès en Algérie mais également sur tout le continent africain. Le Maroc, son deuxième client dans le monde, et l’Algérie lui servent de base solide pour faire un beau chiffre d’affaires chaque année. Ce dernier a d’ailleurs augmenté de 72 % en quatre ans, dans toute l’Afrique et devrait le doubler d’ici 2020. Ses ventes ont progressé de 29 % sur le seul premier semestre 2012, ce qui permet au groupe Bel d’être le premier dans l’agro-alimentaire en Afrique.

Son ascension ne devrait pas s’arrêter là car le groupe prévoit l’arrivée de 200 millions de nouveaux consommateurs africains au cours des vingt prochaines années. La vache qui rit devrait également renforcer sa visibilité sur le marché algérien, avec le lancement d’une nouvelle version de la Vache qui Rit en 2013.

AB

 

L’Algérie, premier consommateur mondial de « La Vache qui rit »
Notez cet article