Selon une étude de l’Organisation Arabe pour l’Emploi, le taux de chômage dans les pays arabes a augmenté de 16% en 2011, et la moitié de ces chômeurs sont des jeunes, un chiffre qui laisse présager de nouvelles hausses pour l’avenir.

Selon l’Institut Arabe de Planification le taux de chômage des jeunes arabes devrait augmenter considérablement dans le futur, avoisinant les 19 millions à l’horizon 2020. L’ensemble du monde arabe est concerné, aucun pays n’est à l’abri de ce phénomène qui ne cesse de prendre de l’ampleur, selon le quotidien Akher al-Saa.

L’Organisation Arabe pour l’Emploi a quant à elle, révélé, que le taux de chômage a déjà augmenté de 16%  – soit 17 millions de personnes- par rapport à 2010, dans le monde arabe, indique le quotidien Akher al-Saa. Il atteint 8% parmi les jeunes en Afrique du Nord. La Tunisie enregistre le taux le plus élevé du Maghreb avec 17,6%. Quant au Moyen-Orient dans son ensemble, le taux de chômage parmi les jeunes y atteint  les 26,5%. Avec ce taux cette région occupe le premier rang mondial.

L’Algérie soumise au même avenir ?

A l’image du monde arabe le taux de chômage des jeunes en Algérie  reste très élevé et avoisinerait les 11%, un chiffre similaire à celui de 2010. Ce chiffre est issu d’une étude de l’ONS. Les quelques jeunes qui décrochent un emploi y parviennent, à raison de 82% par le biais de relations personnelles et familiales. Malgré le renforcement des programmes d’emploi existants, le chômage des jeunes reste une préoccupation majeure: 22,4% des jeunes dont l’âge ne dépasse pas les 25 ans sont sans emploi.

I.C