Le ministre de la Défense français accueillera, à Fréjus, le 20 novembre, les cendres du général Marcel Bigeard pour lui rendre hommage à travers l’édification d’une stèle à sa mémoire.

L’homme pour qui « La torture en Algérie était un mal nécessaire » sera accueilli avec les honneurs à Fréjus, une ville du sud de la France. Le 20 novembre prochain, une cérémonie officielle présidée par l’actuel ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian sera célébrée en  la mémoire du général Bigeard. Le général aura une stèle du mémorial des Guerres en Indochine, située sur la commune de Fréjus.

Bigeard avait été accusé d’avoir pratiqué la torture à vaste échelle et ordonné des exécutions sommaires en Algérie, durant la guerre d’indépendance, notamment celle  de Larbi Ben M’hidi, héros de la bataille d’Alger, arrêté le 23 février 1957.

L’état français avait envisagé de transférer les cendres du général Bigeard aux Invalides ce qui avait provoqué la vive protestation d’Algériens et de Français, dont un collectif spécial. Finalement le général ne reposera pas avec les grands combattants mais aura quand même les honneurs, que ce soit à Paris ou à Fréjus pour une carrière douteuse.

AB

Notez cet article