Quelque 800 travailleurs de l’Entreprise de transport urbain et suburbain d’Alger (ETUSA) poursuivent leur grève illimitée  ce mardi 16 octobre afin l’application rigoureuse de leur convention de travail, qui implique une augmentation de leurs salaires.
Les employés de l’ETUSA ne lâchent rien, ils attendent essentiellement que la direction respecte  » l’article 101 de la convention collective (qui) stipule que le salaire de base des travailleurs ne doit pas être inférieur au SNMG qui est de 18.000 DA, alors que le salaire de base perçu actuellement va de 9000 DA pour certains travailleurs à 13.000 DA pour d’autres, ce qui est en totale contradiction avec la convention », estimait M. Ait Medjane Djamel, membre de la section syndicale de l’administration générale et membre du conseil syndical de l’Etusa, interrogé par l’APS.
La direction de l’ETUSA dément les accusations des protestataires, estimant que tous les articles de la convention sont respectés par l’entreprise de transport.
Hier, lundi 15 octobre ils ont observé un sit-in devant le siège de la Centrale syndicale Ugta, pour faire entendre leurs revendications et demander le départ du directeur général de l’entreprise et du secrétaire général du syndicat, et envisagent de poursuivre leur mouvement tant qu’ils n’auront pas obtenu gain de cause.
AB/APS