La chronique sportive de Hadj Adlane

L’affiche de la cinquième journée de ligue 1 professionnelle aura tenu toutes ses promesses, du moins au niveau de l’engagement physique. Voulant intimider les visiteurs, les hommes d’Alain Michel vont exercer une pression constant sur leur adversaire du jour qui a bafouillé son football durant les premiers instants de la rencontre.

Refusant d’user d’un jeu direct, le milieu de terrain mouloudéen est parvenu à construire quelques belles facettes de jeu, et est allé inquiéter l’excellent gardien du but de la JSMB  « Djabaret » arrive alors le tournant du match avec le penalty siffle logiquement par l’arbitre Haimoudi, voulant se refaire une santé l’international Hachoud va manquer la sentence se heurtant a un Djabaret très inspiré, c’est le 2eme penalty raté en l’espace d’une semaine.

C’est un coup de massue pour les mouloudéens affectés moralement par ce ratage qui aurait pu changer complètement la donne. L’occasion la plus nette du côté de la JSMB est à attribuer à Zerara qui a fait parler sa frappe du pied gauche, qui est allée heurter le poteau droit des buts de Chaouchi.

Les deux équipes ont abordé avec le même état d’esprit la seconde période. Il faut signalé que le driver Menad a demandé à ses troupes de jouer haut, pour gêner les Bedjaouis, là où tout le monde ne s’attendait pas un penalty signalé par l’assistant Bouhassoun, sur une main de Yachir.

Boussaha qui venait de faire son entrée, ne se fait pas prier pour mettre le cuir au fond des filets. C’était le KO, mais encore debout. Leur buteur maison « Djallit » à l’affût, réussit cette fois-ci à placer une tête lobée qui est allée se loger en pleine lucarne du gardien Djabaret. Ce n’était que justice sachant que le Mouloudia a su parfaitement négocier son match face a des Bedjaouis qui n’ont jamais réussi a hausser leur niveau de jeu, se contentant de gérer leur maigre acquis. Un but partout sanctionnera finalement les débats qui freinent ainsi la marche en avant du leader du championnat.