Une partie des logements publics qui seront construits seront consacrés aux jeunes et aux nouveaux mariés.

L’information a été donnée, hier lundi 29 octobre, par le ministre de l’Habitat, Abdelmadjid Tebboune lors de la signature d’un accord avec les Portugais sur la construction de 50000 nouveaux logements AADL. Abdelmadjid Tebboune a précisé que parmi les « 40% de logements destinés aux jeunes de moins de 35 ans, 10% seront consacrés aux nouveaux mariés ».

Cette nouvelle catégorie s’ajoute à celles déjà concernées par les facilitations d’accès aux logements sociaux aidés. Mais, cette fois-ci, il s’agit d’un autre type de logements, à savoir l’AADL.

Cette formule de logement, appelée location-vente, sera donc relancée. « C’est la meilleure formule » pour les couches moyennes, a précisé le ministre de l’Habitat qui a promis que « les conditions d’accès à cette formule » seront annoncées incessamment. Il a par contre anticipé en précisant que l’Etat apportera de l’aide aux couches moyennes désireuses de s’inscrire dans la formule AADL. Le ministre n’a cependant pas donné plus de précisions.

Le ministère de l’Habitat a signé avec le gouvernement portugais un accord visant à construire, dans les prochains mois, 50 000 logements location-vente. Une partie de ces habitations sera bâtie, pour la wilaya d’Alger, dans la nouvelle ville de Sidi-Abdellah, à l’ouest de la capitale.

Le gouvernement espère relancer ce type de logements dès janvier prochain pour tenter d’absorber la crise de logements qui persiste depuis des années. La formule AADL, lancée en 2001, a connu un relatif succès, malgré les retards enregistrés dans certains chantiers, notamment à Alger. Les prix des habitations étaient largement inférieurs à ceux du marché, ce qui a permis à plus de 100000 foyers d’habiter dans de nouvelles tours construites notamment par les Chinois, les Egyptiens et des Algériens.

Le gouvernement va construire 150000 logements AADL (Agence nationale de l’amélioration et du développement du logement) avant 2014. 50 000 unités seront destinées à combler les retards du projet 2002.

Essaïd Wakli