Mouloud Hamrouche ancien premier ministre algérien / DR

Les réactions officielles des figures politiques algériennes après la mort de Chadli, ont été nombreuses. On notera celle de Mouloud Hamrouche, un proche de l’ancien président qui a présenté Chadli Bendjedid comme un homme d’ouverture. L’ancien premier ministre algérien prend cette position en raison des différentes réformes lancées permettant l’arrivée de certaines libertés, sous le mandat de Chadli, telles que l’instauration du multipartisme, ou encore « la suppression du permis de circulation imposé jusqu’alors aux citoyens. »

L’homme politique fait un hommage à l’ancien président de la république algérienne, et adresse également un message aux successeurs de Chadli, à qui l’on reproche souvent d’être dans une politique pas assez moderne.

Un homme proche du peuple

« Il faut rappeler qu’il était très proche du peuple et avait de larges relations sociales déjà avant de devenir Président, et qu’il avait su préserver après sa désignation à la tête de l’État. D’où d’ailleurs, toutes ses décisions de président, souvent proches des aspirations du peuple », a précisé Mouloud Hamrouche, Ajoutant que « C’est un homme qui s’est sacrifié ».