yabiladi - Opération page noire pour le site marocain Yabiladi, poursuivi en justice

Le site d’information marocain Yabiladi.com affichait aujourd’hui « Une page noire en signe d’alerte », à la place de leur page d’accueil. Le site publie sur sa première ce texte que l’on peut voir au dessus de l’article. La société éditrice du site est actuellement poursuivie en justice pour diffamation et atteinte à l’honneur par Driss Ajabali, responsable au sein du Conseil de la Communauté des Marocains de l’Etranger (CCME)

Advertisement

Pour protester et défendre la liberté de la presse, Yabiladi a lancé cette opération de soutien, pour informer ses lecteurs des risques qu’il encourt s’il est condamné. Il a également lancé une pétition pour laquelle il a déjà recueilli 1918 signataires.

A propos de cette page que l’on peut observer depuis le début de la matinée du 8 octobre, le site écrit :  » C’est tout ce qui restera de la liberté d’expression de Yabiladi.com si Driss Ajabali, responsable au sein du Conseil de la Communauté des Marocains de l’Etranger (CCME), obtient gain de cause. »

C’est l’article « Argent public : le fabuleux train de vie d’un salarié du CCME », évoquant des pratiques du responsable du CCME paru le 29 juillet qui a déclenché le dépôt de plainte. Yabiladi.com justifie sa démarche, et précise qu’il a fait son travail correctement. « Conformément à la déontologie journalistique, après avoir pris connaissance de ces documents, nous avons contacté Driss Ajbali pour qu’il nous éclaire sur leur contenu », explique la rédaction.

Le site risque de payer 500 000 dirhams de dommages et intérêts s’il est condamné. La première audience du procès s’est déroulée ce lundi 8 octobre 2012.