“De quelle façon se fera le changement en Algérie ?”. Cette question semble avoir beaucoup inspiré les lecteurs d’algerie-focus.com, qui ont envoyé en grand nombre des commentaires. Voici un petit tour d’horizon de toutes ces contributions.

/ DR

Pour ce nouveau thème de Paroles d’Algériens, l’idée générale est que l’Algérie peut changer, mais il faut faire preuve de patience. L’important est de commencer le fond de la société algérienne. Pour changer le pays, la société doit être prête à changer.

Cette évolution doit venir de chaque Algérien, pour former une force commune :

Pour Smaiil “Si on veut bien un changement, il va falloir d’abord changer soi même.”

“A vrai dire, pour moi le changement est une pensée globale concrétisée par une action locale, une société n’est qu’un ensemble d’individus, Une tâche difficile pour la société, la perception doit changer, des définitions doivent changer et … des sacrifices doivent être faits pour assurer un changement social, et le changement politique suivra d’une façon pacifique et fluide”, écrit A.noureddine

Il est en de même pour Yacine Ben “Le problème de l’Algérie se concentre dans sa société et la façon dont cette dernière réagit aux différent stages d’évolution sociale éthique et morale.”

L’éducation comme moteur

Pour beaucoup de contributeurs le changement de la société doit passer par le système éducatif. Zoubida, prône l’éducation avant tout, “Le changement peut se faire par l’éducation et le conscientisation de la population. Il faut produire des élites ayant été dans les meilleures écoles dans le monde. Il faut que chaque algérien se disent qu’est ce que je peux faire pour l’Algérie et pas le contraire.”

Liberté

Yanis, évoque tout simplement l’idée d’instaurer plus de liberté : “je pense que le changement peut se faire par la libération total de la presse ( Télévision et radio privées ), et surtout surtout : Libérer les différents secteurs d’activité ou il n’est permis que pour les hauts gradés de l’armée”

Suivre des modèles étrangers

Pour beaucoup l’idéal serait de suivre le modèle turc : “Le changement serein, à l’instar du modèle Turque, reste le scénario le plus désiré”, pour Loulou. Il en est de même pour Selim “A mon avis le model turque reste le bon exemple parce que en l’espace de moins de 10 années le pays c’est métamorphosé en puissance économique et politique que personne n’aurait parié sur eux a cette époque.”

La conclusion revient au gagnant de cette édition Houhou, qui reste sûr qu'”il sera difficile de mettre en place un plan à la BHL en Algérie mais peu importe, la démocratie s’installera tout de même en Algérie”.

Retrouvez tous les commentaires de Paroles d’Algériens