Procès de Yacine Zaid à Ouargla : 6 mois de prison requis par le procureur

0
125

Le procureur de la République a requis six mois de prison ferme contre Yacine Zaid, pour agression d’un agent des forces de l’ordre. Le militant des droits de l’homme, Yacine Zaid arrêté le 1er octobre est présenté ce lundi 8 octobre au Tribunal de Ouargla. 

 

Yacine Zaid a été arrêté à Ouargla le 1er octobre / DR

Le procès a commencé ce lundi 8 octobre en la présence de 12 d’avocats, parmi eux Maître Benissad Nour-Eddine, Président de la LADDH, Amine Sidhoum, coordinateur RADDH, Maitre Ahmine Nour-eddine, de Laghouat et d’autres avocats qui se sont mobilisés.

Deux témoins de l’arrestation de Yacine Zaid, cités par la défense ont témoigné que les policiers ont frappé et le brutalisé le militant. Alors qu’un policier de côté a affirmé que c’est le militant qui l’a agressé en premier.

Rassemblement de soutien

Devant le tribunal un rassemblement pacifique était organisé, sous haute surveillance policière. Des dizaines de militants de la LADDH, le Snapap, le RDLD, le MJIC et le CNDDC manifestaient devant le bâtiment mais n’ont pas pu pénétrer dans le tribunal pour soutenir le militant, suite à l’interdiction du procureur.

D’après la LADDH, des députés de l’opposition ont également fait le déplacement  afin de contester cette décision et de demander au Procureur d’ouvrir le tribunal a tous les citoyens, dans la mesure ou s’agit d’un procès « ordinaire » public. Pour le moment l’audience  se poursuit, des discussions sont en cours. Yacine Zaid  » encourt des peines de 2 mois à 2 ans et de 2 ans à 5 ans de prison ainsi que des amendes de  1000 DA à 500 000 DA, ou l’une des deux peines pour l’outrage », selon la LADDH.