Le ministère du Commerce imposera des permanences à certains commerces à l’occasion des congés de l'Aïd, afin de pouvoir répondre aux pics de consommation durant cette période et éviter la pénurie.

Les activités du commerce de détail et des services soumises à l’obligation d’assurer la permanence sont notamment les boulangeries, les épiceries, les laiteries, les marchés de fruits et légumes, les boucheries et les marchands de volaille, les restaurants, les stations-services et les pharmacies, précise le ministère.
Le gouvernement veut l'application parfaite de cette mesure, et le non respect de la permanence par les commerçants concernés par la mesure, durant les congés de l'Aïd 2012, seront sanctionnés. "tout manquement à cette obligation, entraînera une sanction par la fermeture administrative des locaux commerciaux ou des unités de production pour une durée de 30 jours".
Chaque année les Algériens rencontrent des difficultés pour s'approvisionner pendant cette période, où la consommation croît mais l'activité économique diminue. Selon le vice-président de l’union des commerçants et des artisans algériens Rafi ben Zaid, le scénario du manque des produits de première nécessité le jour de l’Aid, prévu le 26 octobre devrait être inévitable. Ces permanences permettant de fournir le marché pourrait être un rempart contre ce manque.
AB

 

Advertisement