3 457 morts sur les routes algériennes en 9 mois

0
70

La mortalité routière continue à faire des dégâts en Algérie, le directeur général du Centre national de prévention et de sécurité routière relevant du ministère des Transports, Hachemi Boutalbi, a indiqué que 3457 personnes ont trouvé la mort dans des accidents de la circulation durant les 9 premiers mois de l’année 2012.

L’année 2012 est encore dramatique en ce qui concerne la sécurité routière. Alors que l’Algérie célèbre « la première journée de l’Afrique pour la sécurité routière », elle a encore d’énormes progrès en matière de sécurité sur les routes.

Une amélioration est à noter, le chiffre de la mortalité routière est à la baisse, par rapport à la même période de l’année 2011 de 2,4% (-72 morts). Mais Hachemi Boutalbi précise que ce n’est pas un acquis : « les responsables en charge de la sécurité routière sont appelés à déployer des efforts de sensibilisation plus importants en qualité », a-t-il précisé.

Les causes des accidents sont nombreuses et souvent récurrentes : excès de vitesse, le non respect des priorités ou encore le comportement inconscient des piétons. A ces raisons M. Boutalbi ajoute « le manque de sérieux » dans chez certaines agences de contrôles qui ne respectent pas le cahier des charges, et valident des véhicules dangereux.

avec APS