50 000 enfants victimes de maltraitance chaque année en Algérie

0
164

Un rapport sur «La situation des enfants en Algérie en 2012», établi par la Fondation nationale pour la promotion de la santé et le développement de la recherche (Forem) souligne la vulnérabilité des enfants algériens face aux dangers du quotidien.

50 000 cas de maltraitance, 10 000 cas de viol chez les enfants algériens rapport de la Forem fait froid dans le dos. Les enfants de 2012 seraient plus exposés à des violences diverses et variées qu’il y a 50 ans. Au-delà du nombre effrayant d’enfants victimes de violences et d’agressions, il souligne des problèmes sociétaux ancrés en Algérie. Concernant la maltraitance, le rapport estime que «80% de ces actes sont enregistrés dans le milieu familial». Les viols et attouchements sexuels sur enfant sont même considérés comme « phénomène de société » en Algérie par le rapport.

Enfance volée

Les conditions de vie des enfants en Algérie se sont améliorées en 50 ans, dans le sens où l’accès à l’éducation, aux soins s’est généralisé. La scolarité n’est pourtant pas encore un acquis pour tous les enfants, la Forem explique que 15% des enfants quittent l’école avant la fin du cycle primaire et 27,2% des enfants de moins de 15 ans sont encore analphabètes. Ils se tournent vers le travail, «Le nombre des enfants qui travaillent de façon permanente et qui ont abandonné les bancs de l’école dépasse les 350.000», est-il écrit dans le même rapport.

Encore une triste réalité est soulignée dans le rapport : des milliers d’enfants restent soumis aux dangers de la rue, «20.000 enfants de la rue sont en rupture totale avec leur milieu familial devenant, de ce fait, des SDF. »