Plus de 1000 experts internationaux venant des domaines universitaire, gouvernemental, économique, civique et médiatique se sont retrouvés à Dubaï à l’occasion du 5e sommet du Global Agenda qui a débuté le lundi 12 novembre.

Ce sommet, qui sera présidé par le Sultan Bin Saeed Al Mansouri, ministre de l’économie des E.A.U., et Sami Dhaen Al Qamzi, directeur général du département du développement économique, sera l’occasion d’aborder les problèmes les plus graves et les plus pressants du monde.

“L’importance que nous plaçons sur cette rencontre souligne la relation de confiance et de collaboration que nous avons avec le gouvernement des Emirats Arabes Unis. Elle est le résultat de la coopération réussie de ces quatre dernières années,” a déclaré Klaus Schwab, fondateur et président exécutif  du World Economic Forum.

“Le sommet du Global Agenda fournira un apport clé à la prochaine rencontre annuelle à Davos mais également aux organisations internationales du plus haut niveau qui y seront présentes, notamment les Nations Unies, la Banque Mondiale, le FMI et l’OCDE.

“Pour la première fois, le sommet rassemble des leaders d’organisations régionales majeures venant des quatre coins du monde, ” a-t-il ajouté.

Lors de cet événement qui s’étend sur trois jours, des membres de 88 Conseils du réseau des Conseils du Global Agenda vont se concentrer sur les problèmes et les solutions possibles concernant les défis mondiaux de domaines tels que la finance et l’économie, la géopolitique, l’environnement, la société et la technologie.

Parallèlement à ce sommet, Dubaï recevra également la première rencontre mondiale des organisations régionales. Cette rencontre a pour but de fournir une plateforme aux leaders de ces organisations afin qu’ils se rassemblent en tant que communauté globale, partagent les meilleurs conseils et discutent de leurs défis et risques communs.

Publié préalablement sur www.arabianbusiness.com

Notez cet article