Un chasseur de tête ou une entreprise viennent de vous appeler pour prendre rendez-vous. Vous n’avez qu’une seule occasion de laisser une bonne première impression : ne la gâchez pas !

Bien se renseigner sur l’entreprise pour mieux convaincre

Avant de vous recevoir en entretien, votre recruteur en sait déjà long sur vous. Il a en effet pris soin d’étudier votre CV afin de vous connaître un minimum. La réciprocité est donc de mise. Qu’il s’agisse d’une PME ou d’un grand groupe, le web sera le meilleur moyen de trouver les renseignements que vous recherchez. Consultez donc le site officiel de l’enseigne auprès de laquelle vous postulez. Celui-ci peut s’avérer être une véritable mine d’informations : historique de l’entreprise, bilans économiques et sociaux, organigramme, politique RH, présentation des gammes de produits… Taper le nom de l’entreprise dans les moteurs de recherche vous permettra de découvrir des articles relatant les dernières actualités de l’entreprise ou de combler un manque d’informations disponibles sur le site officiel. Il peut aussi être intéressant de connaître les concurrents et de dégager rapidement les points forts et faibles de l’entreprise.

En connaître un maximum sur l’entreprise ne pourra que valoriser votre candidature. En effet, faire ressentir aux recruteurs que vous vous êtes longuement renseigné sur la société ne peut être que bénéfique car cela démontrera votre motivation et vos capacités d’analyse, et ils apprécieront votre curiosité et pro-activité. Les recruteurs recherchent un candidat qui saura leur montrer qu’il est en pleine compréhension du secteur, de ses enjeux et de ses métiers. Enfin, bien vous renseigner sur l’entreprise vous permettra également de déterminer quelques questions à poser en entretien, restées sans réponse lors de vos recherches.

Le choix d’une tenue

Choisissez-le confort avant tout. Les recruteurs sont d’abord sensibles à ce qui se dégage de vous quand vous arrivez dans leur bureau. 
Les recruteurs remarquent trop souvent que le candidat, visualisant l’entretien comme un face-à-face assis, a tendance à soigner la partie la plus visible de sa tenue (le haut) et moins le bas. Or, ils vous verront fatalement en pied à un moment ou à un autre. Évitez les chaussettes voyantes, les chaussures de chantier, les cravates démodées. Pour les femmes, les tenues trop sexy sont à proscrire.

N’arrivez pas les mains vides

Il est vivement conseillé de prendre des notes au cours d’un entretien. Cela permet tout d’abord de récolter un maximum d’informations sur l’entreprise et le poste à pourvoir. Vous devez également apporter votre CV. Vous pouvez le déposer sur la table, mais évitez de le regarder au cours de l’entretien : vous êtes censé le maîtriser de A à Z.

Sachez vous présenter

Un entretien de recrutement démarre très souvent par une formule rituelle : « Présentez-vous! » Vous avez alors environ 10 minutes pour faire bonne impression, être jaugé, évalué, puis retenu ou écarté du processus de recrutement. Alors soignez votre entrée en matière et préparez-vous minutieusement. Pour être percutant, travaillez votre présentation en amont. Plus vous la maîtriserez, plus vous serez mentalement disponible pour ajuster votre discours à votre interlocuteur. En vous préparant, vous éviterez le stress de l’improvisation. Faites le point sur votre parcours professionnel, votre projet de carrière, votre vision du poste visé.
Pensez à positiver vos éventuelles périodes d’inactivité : il ne s’agit pas de vous justifier mais de montrer que vous n’êtes pas resté les bras ballants. 
Collectez des informations sur la personne que vous allez rencontrer (sa formation, son parcours) sur les réseaux professionnels type Linkedin. A partir de ces éléments, élaborez votre argumentaire et entraînez-vous à le formuler afin d’être capable de l’énoncer de manière naturelle. N’hésitez pas à vous roder auprès de votre entourage.

Vous devez donner envie au recruteur de mieux vous connaître. Tendez-lui les meilleures perches pour qu’il les saisisse et instaure un dialogue constructif avec vous.

Démarrez par votre présentation personnelle : déclinez votre identité. Vous n’êtes pas obligé d’évoquer votre vie privée dans les détails. Un exemple : si vous pensez que pour le poste votre statut de parent, ou votre âge, est un plus, parlez-en, sinon attendez que le recruteur vous pose la question.

Poursuivez par votre présentation professionnelle : évoquez votre formation initiale puis éclairez les étapes-clés de votre parcours. Faites ressortir le fil conducteur de votre carrière.

Finissez en exposant le lien entre votre projet, vos compétences, et le poste proposé. Vous pouvez conclure par une formule du type  » Voilà pourquoi je pense être l’homme (ou la femme) de la situation. » Cela permettra au recruteur de rebondir et d’enchaîner par des questions complémentaires.

Au fil de votre présentation, pensez en priorité à rassurer votre interlocuteur. Vous devez inspirer confiance. Valorisez vos succès à des postes similaires ou toutes les expériences, mêmes extra-professionnelles, qui montrent que vous possédez les qualités requises pour le poste. N’hésitez pas à souligner vos atouts : vous êtes jeune et célibataire pour un poste qui requiert une très grande disponibilité, vous êtes expérimenté pour un poste qui exige du doigté et de la diplomatie.

Présentez toujours votre vie professionnelle sous l’angle de l’évolution. Même si vous avez passé les 5 dernières années au même poste, mettez en valeur ce qui changé durant cette période (le périmètre de responsabilité, les équipes, les budgets, etc.) pour donner une image dynamique.

Tout au long de l’entretien gardez toujours en tête qu’il s’agit de montrer que vous seriez une excellente recrue pour l’entreprise. Montrez-vous souriant, positif et détendu, et soyez vous-même. Répondez aux questions de votre interlocuteur sans précipitation et n’hésitez pas à lui en poser. L’entretien d’embauche est avant tout un dialogue entre vous et le recruteur : à vous de vérifier que le poste proposé correspond bien à vos attentes et au recruteur de vérifier que vous correspondez au poste.

Confirmer son intérêt pour un poste après l’entretien : Même après un entretien réussi, il est absolument indispensable de réitérer votre intérêt pour le poste et l’entreprise visés dans les jours qui suivent : c’est un  » plus  » pour vous en termes d’image, qui jouera en votre faveur lors du processus de recrutement. Dès la fin de l’entretien, concluez en amenant l’idée d’un rapport ultérieur avec le recruteur. Confirmez d’ores et déjà votre intérêt pour le poste et interrogez-le sur les étapes suivantes :  » Quel sera votre délai de réflexion ? Quand pourrai-je vous recontacter ?  » Ce type de questions fait la différence entre un candidat  » normalement impliqué  » et quelqu’un de pleinement motivé. Attention cependant à ne pas oublier de demander les coordonnées mails et téléphoniques de votre interlocuteur. Ayez le réflexe de lui demander sa carte de visite.

Envoyez un mail sous 48 heures, dans lequel vous résumerez l’entretien, montrerez que vous avez bien compris les enjeux du poste et rappellerez rapidement vos points forts et la valeur ajoutée que vous pourriez apporter à l’entreprise. Vous pourrez éventuellement souligner ou ajouter un élément important en votre faveur qui n’a pas été suffisamment développé lors de la rencontre.

Important : soignez bien la forme de votre mail. C’est une trace écrite supplémentaire que vous laissez au recruteur, qui peut lui servir de  » pense-bête  » de votre candidature : il n’a pas forcément tout retenu de votre entretien !

Même si vous n’avez aucun retour à la date prévue, ne baissez surtout pas les bras. Décrochez votre téléphone pour réaffirmer encore une fois votre intérêt et prendre des nouvelles sur l’avancée de votre candidature. A ce stade du recrutement, si plusieurs candidats sont en balance, rappeler peut vous permettre de marquer des points précieux : votre dossier remontera en haut de la pile.

Lire la suite du dossier Recrutement :

Bâtir un CV percutant

L’importance du réseau dans la recherche d’emploi

Comment réussir un entretien d’embauche en anglais

Dossier recrutement : trouver un travail, le mode d’emploi