Les Algériens ont voté jeudi pour renouveler leurs représentants dans 1.541 Assemblées populaires communales (APC) et 48 Assemblées populaires de wilayas (APW). Avec 52 partis en lice et une estimation du taux de participation très faible, ce scrutin n’a pas été très suivi par les Algériens, mais  il a présenté quelques surprises. Suivez avec nous en direct tous les évènements liés aux élections locales algériennes.

Suivez l’actualité des élections locales avec algerie-focus.com, sur Facebook et twitter.

22 H 30 :  Le ministre de l’Intérieur a qualifié le taux de participation de “satisfaisants”. Il a relevé que ce scrutin s’est déroulé globalement dans “le calme et la sérénité”, en dépit de certains incidents signalés dans quelques bureaux de vote, mais sans pour autant influer sur le bon déroulement du scrutin. Il a précisé que les cas signalés ont été pris en charge par les deux commissions de supervision et de surveillance des élections locales et que d’autres seront traités par les tribunaux administratifs.

22 H 05 : Selon le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Daho Ould Kablia, le taux de participation aux élections locales a atteint au niveau national à la clôture du scrutin 44,26 % pour les Assemblées populaires communales (APC) et 42,92 % pour les Assemblées populaires de wilayas (APW).

17 H 50 : Le scrutin attise encore des tensions dans le pays. À Annaba, le candidat du FLN a tenté d’agresser physiquement d’autres candidats, rapporte TSA. Les services de sécurité ont dû les séparer.

Des irrégularités ont encore été constatées. Le Wali d’Alger a dû se déplacer à Birkhadem pour surveiller le bureau de vote, après que des personnes  aient fait état de  la présence de groupes de personnes « désignés pour empêcher les citoyens d’aller voter ».

le taux de participation est très faible pour ces élections locales. A 16 heures, le taux de participation aux élections locales a atteint 28,3 % à 16 h, contre 14,63 % pour les APC et 14,09 % pour les APW, d’après le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, M. Daho Ould Kablia.

15 H 05 : Les élections locales tournent aux affrontements dans certaines communes et régions en Algérie. Preuve en est, dans la wilaya de Bouira, à Bir-Ghabalou, le candidat tête de liste du Parti du renouveau algérien  PRA a été agressé  mercredi soir, à la veille du scrutin, à l’arme blanche par des inconnus, nous apprend le correspondant local du quotidien Liberté. Selon la même source, “le véhicule d’un candidat tête de liste RND ainsi que ceux appartenant à des particuliers stationnés devant le bureau du parti sus-cité, dans la commune d’Ibn Badis, ont été entièrement saccagés”. De nombreux autres incidents ont éclaté également dans d’autres wilayas du pays.

14 H 10 : Le président de la Commission nationale indépendante de surveillance des élections (Cnisel), Mohamed Seddiki, a mis en évidence des irrégularités lors de ce scrutin. Il parle de PV à blanc retrouvés dans certains bureaux de vote. « Nous avons récupéré ces PV de force. Les encadreurs des bureaux de vote ont refusé de nous les remettre. » Le centre de vote de Boucherfa de la commune de Béjaïa a été fermé car la commission a découvert que plusieurs militaires “sont venus massivement avec des procurations sans cachet, ni date. Et certains sont venus avec plusieurs procurations au lieu d’une seule. »

La Cnisel relève d’autres irrégularités  telles que l’absence des bulletins de vote de certains partis politiques, le vote collectif des militaires dans plusieurs wilayas comme Tamanrasset, Oran, Illizi, Alger et Biskra. Elle accuse plusieurs partis de poursuivre leur campagne électorale alors qu’elle s’est terminée dimanche soir.

14 H 00 : Des tensions restent fortes durant ce scrutin. Dans le village de Takerboust, dans la commune d’Aghbalou à l’est de Bouira, des dizaines de jeunes de ce village ont empêché les citoyens de s’approcher du bureau de vote pour exprimer leur choix, explique TSA.

Le quotidien Liberté,  rapporte des affrontements à coup de bâtons entre militants du FLN et RND dans la petite localité de Tamhrit à 70 km au nord du chef lieu de wilaya de Batna.

Les électeurs sont encore peu nombreux à se presser. Le taux de participation aux élections locales au niveau national à atteint 3,08% pour les assemblées populaires communales (APC) et 2,96% pour les assemblées populaires de wilayas (APW) à 10h00, a annoncé jeudi le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, M. Daho Ould Kablia.

12 H 35 : Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a voté jeudi matin au centre de vote Mohamed El-Bachir El-Ibrahimi d’El Biar à Alger.

11 H 46 : Le quotidien Liberté rapporte que le siège de la commission communale de surveillance des élections locales à Ain El Hammam, à 50 kilomètres à l’est de Tizi Ouzou, a été cambriolé hier à Ain El Hammam. Les ordinateurs et les faxes, ont disparu. Une enquête aurait été ouverte pour en savoir plus sur cette affaire. Ce fait vient ajouter des éléments aux soupçons de fraude électorale évoqués pas plusieurs partis politiques.

11 H 30 :  Dans l’Ouest du pays les électeurs ne se pressent pas dans les bureaux de vote. Les mauvaises conditions climatiques enregistrées ces derniers jours, marquées par un froid glacial, des chutes de pluies intermittentes et de la neige sur les reliefs élevés comme c’est le cas à Tiaret et Tissemsilt. Pour la Wilaya d’Oran,  1 024 078 électeurs oranais sont attendus pour renouveler les 26 APC. Mais ce matin, les électeurs se faisaient rares.

11 H 00 : A Béjaïa la population est en colère et elle est bien déterminée à bouder le scrutin électoral. D’après les nombreux témoignages que nous avons recueillis, l’absence des autorités sur le terrain au moment où les habitants de “Bougie” ont été bouleversés par ce tremblement de terre a a aggravé l’exaspération des citoyens. Ces derniers qui ont passé une nuit blanche dans les rues par peur que leurs maisons s’effondrent suite à une deuxième secousse, auraient aimé au moins voir les autorités de leur ville les assister avec des tentes, de la nourriture et un suivi psychologique.

10 H 38 : A Sétif, le taux de participation arrêté à 10 H par les services de la wilaya ne dépasse pas les 2, 5 %. C’est dire donc que les bureaux de vote n’attirent pas grand monde. Signalons en outre que la wilaya de Sétif compte un grand nombre d’électeurs et elle est classée au niveau national deuxième après la Capitale Alger.

10 H 25 : Calme plat à Constantine. Pour l’heure, les élections locales ne mobilisent pas grand monde dans la capitale de l’Est et troisième ville du pays, Constantine. On ne se bouscule toujours pas devant les bureaux de vote. Mais les partis politiques relativisent un peu cette démobilisation et s’attendent à une meilleure participation dans les heures à venir.

9 H 55 : A Mascara, située à l’ouest du pays, à 100 km au Sud-Est d’Oran, la participation citoyenne aux élections locales demeure faible et dérisoire, a-t-on appris de sources locales. Les fortes pluies qui s’abattent sur la ville et ses environs ont encore aggravé ce constat car les citoyens sont terrés chez eux laissant ainsi vides les bureaux de vote.

9 H 15 :Pour mieux comprendre l’enjeu et le désintérêt des Algériens de ce scrutin, consultez nos dossiers sur les élections locales : Elections locales : chronique d’une indifférence annoncée et Un maire, ça sert à quoi en Algérie ?

9 H 00 : Le premier ministre Abdelmalek Sellal a voté ce jeudi matin à l’école El Ghazali, à Alger.

8 H 45 : Pour ce scrutin, le secrétaire général du FLN, Abdelaziz Belkhadem, est confiant et se dit convaincu de faire le même score que lors des législatives en mai 2012.Estimant que le FLN représente “la seule force politique capable d’unifier” les Algériens.

8 H30 :  Les soupçons de fraude ont déjà commencé, et plusieurs partis sont sur le qui-vive. «Nous allons nous mobiliser pour empêcher que les votes des citoyens soient détournés. Nos scrutateurs vont rester vigilants et on dénoncera la moindre fraude. On ne se laissera pas faire», a assuré Bouda Azzedine, candidat pour le RND à Alger centre. Six partis, Djil Djadid, Ennahdha, FLN, PT, RCD et RND,  ont organisé un rassemblement lundi 26 novembre pour dénoncer la fraude.

Slimane Boudi, le président de la Commission nationale de supervision des élections (CNSEL), composée de magistrats nommés par le chef de l’Etat seront chargés de veiller au respect de ce scrutin. La CNSEL a d’ores et déjà annoncé 600 saisines, dont 356 fondées, sans préciser sur quoi portaient ces recours.

8 H 00 : Les bureaux de vote ont ouverts ce matin à 8h sur tout le territoire national et fermeront à 19h, l’heure de clôture pourrait être prolongée d’une heure supplémentaire. 21 millions d’électeurs sont attendus dans les isoloirs, mais le taux de participation pourrait bien être en deçà des estimations. Dans les bureaux de vote itinérants, où les Algériens du sud ont commencé à voter mardi, on enregistre seulement un taux de participation de 25, 22 %.

Suivez l’actualité des élections locales avec algerie-focus.com, sur Facebook et twitter. Et vous aussi partagez vos informations avec nous sur les réseaux sociaux ou par mail : redaction@algerie-focus.com.