Enrico Macias se dit « humilié, vexé, insulté » de ne pas pouvoir revenir en Algérie

0
506

Le chanteur pied-noir Enrico Macias espère pouvoir revenir en Algérie, son pays natal. Il ne comprend pas pourquoi l’Algérie refuse de l’accueillir, alors qu’il estime être  » le symbole de l’exil et j’aimerais devenir le symbole de la réconciliation de tous les enfants d’Algérie, les Pieds-Noirs, les harkis, le peuple algérien… »

« Je vis cela très mal, mais je ne ferme pas la porte à l’avenir, même à l’âge que j’ai. On ne sait jamais… Je me sens vexé, humilié, insulté. Je pense que le peuple algérien qui ne peut me voir depuis tant d’années l’est aussi. Je pense qu’un jour, ça va changer », a confié le chanteur à l’AFP.

Le chanteur n’a pas vu l’Algérie depuis 1961, l’année où il a fui l’Algérie avec sa famille. Enrico Macias a tenté puis renoncé à plusieurs reprises de revenir en Algérie devant les critiques des Algériens qui lui reprochant son soutien à Israël. L’Etat algérien, avait refusé à deux reprises son entrée sur le territoire pour sa position pro-israélienne.

« J’ai toujours défendu mon peuple (Israël). Ce sont mes frères, mais je défends aussi les Palestiniens. J’estime qu’ils doivent avoir un pays eux aussi. On peut très bien vivre ensemble, Israéliens et Palestiniens. Je suis un homme tolérant. Mon message a toujours été universel » rappelle Enrico pour justifier sa prise de position.

Nacer Mehal, le ministre de la communication avait démenti récemment les blocages que subissait Enrico Macias de la part de l’Algérie. Estimant que l’Etat algérien ne pouvait interdire à un citoyen français de visiter l’Algérie et l’a même invité à revenir sur sa terre natale.