La qualité de l’enseignement pose toujours problème en Algérie. C’est le ministre de l’Education Nationale, Abdelatif Baba Ahmed, qui a dressé jeudi ce constat à Alger.

 

Dans ce  contexte, le ministre qui a succédé récemment  Boubekeur  à Ben Bouzid a estimé nécessaire de mener “la bataille de la qualité” dans ce secteur névralgique. Abdelatif Bab Ahmed a reconnu également que  « les parents continuent à se plaindre de certaines défaillances » Mais, « le ministère, rassure-t-il, œuvre à examiner graduellement et judicieusement en vue de parvenir à des solutions”.

 

D’autre part, “le nombre d’établissements éducatifs s’élève actuellement à 25.000 établissements, dont plus de 2000 lycées, outre 480 établissements en cours de réalisation”, a fait savoir le ministre en indiquant que ces nouvelles infrastructures sauront répondre aux besoins de la population algérienne.

 

La Rédaction