Plusieurs joueurs binationaux devraient choisir de défendre l’Algérie et de porter le maillot des Verts prochainement. Faouzi Ghoulam et Yacine Brahimi notamment pourraient probablement disputer la Coupe d’Afrique des nations avec les Fennecs en janvier prochain. Des joueurs nés en France et qui ont décidé d’évoluer avec leur pays d’origine, l’Algérie.

Depuis quelques années, la sélection algérienne se compose de plus en plus de joueurs nés en France. Ryad Boudebouz(Sochaux), Mehdi Lacen(Getafe), Carl Medjani(AC Ajaccio) ou encore Foued Kadir(Valencienne) autant de joueurs convoqués mercredi pour la rencontre amical perdu 1-0 face à la Bosnie Herzégovine qui ont décidé de revêtir le maillot de l’Algérie : leur pays d’origine, lieu de naissance de leur mère ou de leur père. Ces derniers pourraient être rejoints par d’autres joueurs qui veulent faire le même choix. Selon Le Buteur Faouzi Ghoulam(AS saint-Etienne) et Yacine Brahimi(Grenade FC) seraient en passe de conclure avec les verts avec en ligne de mire la Coupe d’Afrique des nations. Aïssa Mandi, latéral auteur d’un bon début de saison avec Reims, pourrait être également de la partie en Afrique du Sud.

Le choix de la raison ?

Il est vrai que la Fédération algérienne de football (FAF) et le coach Vahid Halilhodzic ont confirmé depuis plusieurs mois leur intérêt pour les joueurs binationaux franco-algériens. Un intérêt justifié, en vue du potentiel et du talent des joueurs algériens qui évoluent en Europe et spécialement en France. Ces derniers n’hésitent apparemment pas à porter le maillot des Fennecs si l’occasion se présentait à eux. C’est ainsi que l’ancien technicien du PSG et de Lille, Halilhodzic, a affirmé son intérêt pour Ghoulam et Mandi, en conférence de presse dernièrement. Sofiane Feghouli, le joueur de Valence, a été l’un des derniers à avoir sauté le pas, et a fait ses débuts avec l’Algérie l’an dernier du haut de ses 19 ans.

Abdelatif Chaoui

Notez cet article